LES UNITÉS DE MESURE EN ACOUSTIQUE




Voici les différentes unités de mesure acoustique ainsi que leurs caractéristiques:


Le bruit possède trois caractéristiques physiques importantes:

-> La fréquence (f) correspond aux nombres de vibrations des molécules de l'air par seconde. Cette mesure est exprimée en Hertz (Hz). Lorsque la valeur de la fréquence est basse, le son est grave, et lorsque la valeur de la fréquence est haute, le son est aigu.


-> L'intensité (son faible ou fort), qui elle est exprimée en décibels (dB). L'intensité du bruit (niveau sonore) correspond aux variations de pression plus ou moins importantes dans l'air ambiant.


-> La durée peut être en son continu, intermittent, ou impulsionnel comme les bruits d'impacts.


L'explosion au bruit est tributaire de la distance entre la source de bruit et la personne, ainsi que les facteurs qui influent sur sa propagation comme

-> Le milieu physique dans lequel il est produit

-> Les conditions météorologiques


Le bruit environnemental se mesure avec un sonomètre. Les niveaux de bruits sont souvent rapportés en décibels pondérés A (dBA). La pondération est un filtre qui permet d'approcher (simuler) ce que l'oreille humaine entend. D'autres pondérations peuvent aussi être utilisées (dBC, dBG...), car il est reconnu que les dBA ne permettent pas de rendre compte de tous les effets d'une exposition au bruit.


Et le décibels alors, on connait quoi sur lui ?


Les décibels (dB): l'échelle des décibels va de 0 qui correspond au silence absolu, à 140 dB qui correspond au niveau sonore d'un avion au décollage. Cette échelle logarithmique et non pas linéaire, et le fait de doubler l'énergie sonore correspond à faire augmenter l'intensité sonore de 3 dB. Afin de tenir compte de la sensibilité auditive, on applique en général une pondération au niveau global, exprimée en dBA.


Les particularités des décibels:

Comme il s'agit d'une échelle logarithmique, les dB se comportent différemment d'une échelle arithmétique ou linéaire, comme ceux auxquels on se réfère pour la distance (km) ou la vitesse (km/h). Sur une échelle logarithmique, le bruit double en intensité à chaque doublement de la pression acoustique. Chaque doublement de l'énergie sonore entraîne une augmentation de 3 dB. De ce fait, l'addition des deux sources de bruit d'intensité semblable de 50 dB par exemple, ne donne pas un niveau global de 100 dB mais de 53 dB.


L'indice d'affaiblissement acoustique Rw (C, Ctr)

L'indice donne la performance de la paroi séparative testée entre deux locaux.


Le niveau sonore équivalent Leq:

Il représente l'énergie sonore moyenne mesurée durant une période donnée. Il permet, par une seule valeur, de caractériser un bruit fluctuant. Il permet également d'évaluer l'exposition au bruit des travailleurs et ainsi évaluer les risques auditifs encourus lorsqu'ils travaillent dans des secteurs d'activités très bruyant.


Quelques chiffres:


-> D'après une étude de l'IFOP (Institut Français d'Opinion Publique), il apparaît que 59% des travailleurs français éprouvent une gêne causée par le bruit au travail.

-> En France, 25% d'ouvriers du secteur industriel sont exposés de manière prolongée à des bruits dépassant 85 dB(A).

-> En France, un bâtiment sur deux ne respecte pas les normes acoustiques en vigueur.

-> L'oreille humaine perçoit les sons dans une fourchette comprise entre 20 et 20 000 Hz.

-> 92% des français se disent gênés par le bruit et affirment aussi avoir des difficultés à suivre leurs conversations au restaurant.


N'hésitez pas à jeter un œil à l'article précédent, vous y trouverez les solutions qu'APO-G AGENCEMENT peut vous apportez pour remédier à ce problème si courant dans les entreprises.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square