Les faux-Plafonds pour

l'agencement de bureaux

Les faux plafonds interviennent dans plusieurs cas lorsque la décision d’un aménagement est prise.

Ils permettent tout d’abord de délimiter la hauteur des pièces et finir ainsi les volumes sur un aspect esthétique.

Dans un second temps ils définissent une barrière phonique et thermique qui réduira ainsi les coûts de chaud/ froid et les nuisances acoustiques.

Sur un point pratique les faux plafonds servent de « gaine technique » pour les énergies et fluides qui peuvent y être dissimulés tout en préservant leur accès.

Le faux-plafond structure cachée

Dalles de 1200 x 600 décaissées posées sur une ossature invisible

La structure légère disparaît dans le relief des dalles de faux plafond ce qui casse l'effet d'un agencement linéaire en jouant sur les ombres.

Le faux-plafond a structure fine

Faux plafond alu en 600 x 600 avec finition brillant reposant sur une structure de largeur 15 mm.

Le faux-plafond joint creux 

Dalles 600 x 600 décaissé sur T15 joint creux.

En plus de son aspect donnant l'effet d'un vrai bois, il se décline en trois coloris et possède un affaiblissement acoustique du meilleur égal à 1. Son coussin en laine de roche et sa mince couche d'aluminium lui procure résistance et légèreté.

Le faux-plafond basic

Dalles de 600 x 600 posées sur une ossature T 24.

L'utilisation du blanc prend tout son sens dans les petites pièces, qui demandent une qualité aux faux plafonds pour refléter et diffuser la lumière sur un maximum d'espace.